L'Altore di a muntagna, lu signore !

Le Gypaète barbu étant un rapace strictement charognard, situé en haut de la chaîne alimentaire, le déclin de cette espèce en Corse est en partie la conséquence d’une montagne où la vie disparaît progressivement. Le Gypaète barbu est un malheureux témoin des modifications de la montagne corse au cours du XXe et de ce début du XXIe siècle. C’est dans ce contexte que le Parc Naturel Régional de Corse qui suit cette espèce depuis 40 ans, a mis en place un programme de sauvegarde d’envergure grâce au soutien financier de la Commission européenne. 

Le gypaète barbu en corse

La population de Gypaète barbu en Corse subit un déclin très important depuis 2009. Elle est passée de 10 couples en 2009 à seulement 3 en 2020. Il reste aujourd’hui entre 16 et 18 individus. La perte d’une telle espèce entraînerait de graves conséquences pour la Corse et pour l’espèce en général. On verrait disparaître un maillon irremplaçable dans les relations inter-espèces de la montagne Corse. Ce serait une perte inestimable pour la biodiversité Corse que disparaisse, une espèce à forte valeur patrimoniale telle que le Gypaète barbu.

Porteur de projet
Bénéficiaires associés
Financeurs